Friday, February 27, 2009

Feuilletez le tome 2 en primeur!

Éditeur indigne a bien des défauts, dont celui de vouloir toujours me faire parler de sexe à tort et à travers pour augmenter les ventes (et attendez de voir les illustrations dans le tome 2), mais il est tout de même chouette. Il voit bien que je tarde à faire un nouveau billet avec du vrai matériel non promotionnel, alors il me dirige vers CE LIEN. Vous allez pouvoir lire les premières pages du tome 2, dont l'intro au complet et la présentation des personnages. Du matériel inédit! Et pendant ce temps-là, moi, j'ai le temps de m'occuper de Bébé et de prendre des notes pour un prochain billet où l'humiliation (la mienne) côtoiera la terreur (devinez celle à qui).

***

Appel à tous et toutes!

Lundi matin, je ferai une brève capsule à l'émission de radio Première Heure de Radio-Canada (région de Québec), sur le thème: comment survivre à la relâche scolaire. Si vous avez des trucs indignes, partagez-les avec nous ici, je les transmettrai en ondes aux parents dans le besoin. ;)

31 comments:

MamanRousse said...

Trucs pour la relâche...

Priez pour que la température soit clémente. Cuisine en famille, piscine municipale, jeux de société et "cabanes" avec les divans.

Surtout, ne pas paniquer sur le "bordel" de la maison... Et se rappeler que rien n'est impossible quand il y a un gin tonic au fil d'arrivée.

Crispi ou Djo said...

Acheter une grande cage et y mettre tout ce qui bouge?

Presque sérieusement :).

Crispi

Renée-Claude said...

Survivre à la semaine de relâche ?

Permettre qu'ils aillent jouer chez des amis (hé hé hé...).

Plus sérieusement, j'en profite toujours pour aller au cinoche (ou encore se faire un cinéma-maison en pyjama dans des "banquettes" improvisées (grandes couvertures étendues par terre et oreillers, ou encore, sortir les sleeping bag), aller à la piscine où les bains libres sont multipliés, ou autres activités organisées par la Ville et souvent gratuites, sortir des trucs qu'ils ne voient pas souvent : déguisements, gouache liquide..., une variante des cabanes avec divans et draps : monter la tente dans la maison (pour ceux qui sont équipés pour faire du camping, ce qui est mon cas comme on peut le voir !), ou encore faire des maisons de boîtes de carton et pourquoi pas, les peinturer ?

Quand la tension monte et que tout le monde n'en peut plus (lire : maman), on fait une sieste ! Tout le monde au lit, et qu'ils lisent s'ils ne veulent pas dormir, mais ça fait du bien à tout le monde !

Mais surtout : les laisser jouer par eux-mêmes... PAS D'HORAIRE ! On les organise trop, ces petites bêtes-là !

Renée-Claude said...

Au fait, c'est vraiment HOT le livre virtuel !
Ha ! Que j'ai hâte que ton livre sorte !!! :0)))

Évangéline said...

J'ai vraiment hâte de lire le livre!!!! J'appuie les propositions des autres. Faire des recettes comme à la télé et les filmer, glisser, activité de la ville, aller chez des amis.

Dodinette said...

alors la semaine de relâche, où la garderie a décidé qu'elle fermait ses portes, voici mon programme (enfants de 3 et 4 ans je précise)

- petit déjeuner tranquille avec le père des enfants : comprendre "INTERDICTION FORMELLE" de sortir de la chambre avant 9h, occupez-vous

- voyages à la bibliothèque municipale : comprendre "Allez jouer dans le coin des enfants avec vos semblables et laissez-moi bouquiner tranquille" (oui parce qu'à la maison, ils me grimpent dessus). Bonus si la bibli est équipée de wifi ;)

- gâteaux à gogo : comprendre "tu vas bouffer oui ou /biiiiiip/" (j'ai un garçon un peu, heu, difficile à table)

- maquillage à volonté : comprendre "mais ouiiiiiii je te fais ce que tu veux si tu me promets d'aller jouer avec ta soeur après"

- les envoyer dehors voir si on y est. fait -30 ? pas grave. fait mouillé ? pas grave non plus. y vont trouver des choses à faire certain.


bon, indigne je suis indigne je reste, et pour la peine je m'en vais traquer la phote d'aurtograffe dans l'intro. (j'en avais trouvé une dans le tome I !)

Marie-soleil said...

Bon je viens de finir l'amuse-gueule de l'éditeur indigne. Seulement une chose à dire: j'EN VEUX ENCORE!!!!

Pour la relache je viens de mettre un message spécial sur mon blogue avec des liens super intéressants et surtout à petits prix.

Moi je sais que l'on va faire de la bouffe, du scrapbooking, écouter des films et surtout laissé du temps à mon petit homme de rien faire!!!

Grenadz said...

Comment survivre à la semaine de relâche, et ce, à bas prix?

Leur dire que finalement, l'école est ouverte, mais qu'ils ne peuvent y aller parce qu'ils sont malades. Ils doivent donc impérativement garder le lit une journée ou deux. Ensuite, le film au sous-sol est permis, mais il faut rester tranquille, pour bien guérir...

Anonymous said...

MI!!!

Que dire de plus que wow?!? Comme plusieurs, j'ai hâte que le tome 2 sorte! Dommage, tout de même, que Eugénie n'y figure pas! Une chance qu'il y a bébé pour nous divertir!

Être maman, j'aurais vraiment aimé aller au lancement! T'as pas besoin d'une assistante pour cette soirée-là? Je ne sais pas pour t'assister à quoi, mais ça me permettrait de m'y pointer même si je n'ai pas d'enfant!

S.

Danaée said...

Cool! Première heure, c'est mon émission réveil-matin. Je devrais donc t'entendre!

Éditeur indigne said...

Et Dieu sait comme il est difficile de te faire parler de sexe !

Mélissa said...

WOW! Je vais déjeuner avec Mère Indigne! La journée va bien débuter! Et le 10 mars est à nos portes! Que demander de plus.

Cirque said...

J'ai hate de lire la suite... Comme d'habitude ca se dévore en trente secondes. Dès que je reviens à Montréal (Début Avril) je cours acheter ton livre... Ca va être parfait dans le tourbus!!!

Profites du moment présent tu le mérites!!!

Regarde ce que je suis devenu et dis toi que j'ai déjà été comme bébé... Je le suis encore... Ta fille est quelque chose...

garamond335 said...

Le livre a bloqué à la page 47....
Est-ce normal ? où est le reste ?
Je voulais lire le bout où Bébé met sa main dans votre culotte, en vélo....
Zut ! va falloir acheter (ou convaincre ma sœur d'acheter) le livre en papier...

Caroline said...

Merci pour vos trucs, je vais les relayer sans faute! J'ai bien aimé le coup de "tu es malade, reste au lit..." ;)

garamond335: mais oui, obligé d'acheter, quelle horreur! ;)

Éditeur indigne: en effet, ça me coûte à chaque fois.

Dodinette: tu me dis si tu en vois? On corrigera s'il y a d'autres tirages. :)

Scrogn said...

Ça se fait de s'auto-citer en copiant/collant mon dernier billet ? Nan ? Tant pis, je le fais quand même ! :)

Ainsi donc, comment survivre à une semaine de vacances scolaires ?

La question mérite réflexion et une absence totale d’instinct maternel. Le but étant d’occuper nos affreux IN-TE-LLI-GE-MENT et surtout très, très, très longtemps pour ne pas les avoir dans les papattes, je propose une activitée dégoulinante de pédagogie pour reprendre le flambeau de l’école, cette ignoble lâcheuse de parents sans-coeur (Le “sans-coeur” pouvant s’appliquer à tous les protagonistes sus-cités).

Aussi, rien de tel que d’imposer le rangement scientifique des LEGO (ennemis personnels de mes petons nus et grands pourvoyeurs de victimes colorées pour Monsieur l’Aspirateur). Allez, je vous refile la recette ( je suis trop bonne) :

Rangement scientifique des Lego

Pour 2 parents éplorés

Ingrédients :
- 3 affreux à point (nommés)
- 1 tonne de lego en vrac (compter 4 tonnes pour que le plaisir dure plus longtemps)
- plein de boîtes, seau, pots (bref des trucs suffisament vides pour être remplis)
- 1 salle de jeu
- 1 chambre insonorisée et munie d’une serrure inviolable



Marche à suivre :

Mélangez les ingrédients humides (affreux en larmes) et sec (récipients et Lego) dans la salle de jeu.
Sans laisser décanter, ordonnez aux ingrédients humides de trier les Lego jaunes dotés d’une seule pustule avec les Lego jaunes dotés d’une seule pustule, les Lego blancs en long pourvus de quatre boutons avec les Lego blancs en long pourvus de quatre boutons, les Lego rouges munis de six excroissances sur deux rangées avec les Lego rouges munis six excroissances sur deux rangées, etc…., chaque catégorie dans un récipient plus ou moins adapté.

Touiller le fer dans la plaie en clamant haut et fort que vous viendrez contrôler le tout après quelques heures de macération.

Incorporez sans pitié des menaces de représailles piquantes si le plan de travail n’est pas nickel à votre retour.

Tamisez la lumière pour plus de sadisme.

Enfournez-vous douillettement dans votre chambre avec un bon gros bouquin (si possible traitant des serial killers).

Savourez aussitôt.

la fill qu'a pu d'blog said...

Pour la relâche; Culpabiliser suffisamment les grands-parents pour qu'ils embarquent la marmaille pour la semaine.

Anonymous said...

Laisser les enfants à leurs parrains et/ou marraines genre pour quelques jours, en prétextant que c'est pour raffermir la relation qu'ils sont supposés avoir avec notre progéniture. Ben quoi ! Il faut bien qu'ils servent à quelque chose de vraiment utile des fois !

Pendant ce temps, on se tape une soirée resto ciné et on en profite pour se tirer tout le week-end dans notre propre appartement, sans répondre au téléphone. Ou on part escalader l'Everest, c'est selon !

frenchgirl said...

je sais que le billet est déjà passé... mais pas grave...
moi, j'ai la chance d'avoir des parents qui, vu qu'ils restent maintenant à 100Km de la maison, ne voient pas les enfants souvent et savourent les moments où ils les "prennent". Donc, pendant les fêtes, la relâche, une semaine l'été, et quelques WE de 3 jours pendant l'année... En trio ou un à la fois, j'ai régulièrement de petits congés ( de marmailles car la plupart du temps c'est que je travaille quand même moi pendant ce temps). J'ai aussi la chance d'avoir une marmaille qui aiment aller chez les grand-parents malgré leur âge qui commencent à "s'indépendentir"... bref, l'ado ! Mais grand-maman est une mémé moderne qui trouve toujours quelque chose d'original à leur faire faire qu'ils n'ont pas la chance souvent de faire à Montréal !

Annie said...

Wooooahhhhhhh!!!! j'viens d'aller voir le lien pour le livre...

Y'a 288 pages wouuuiiiiii!!! :))))

Caroline said...

Annie! Je viens tout juste de réaliser ça moi aussi!! Ça place la barre haute pour le tome 3... ;)

Merci à toutes pour les trucs! Ce fut bien apprécié à la radio ce matin. :)

Évangéline said...

J'ai adoré ton entrevue ce matin! Bravo! Et non tu n'es pas la seule mère indigne!

Anonymous said...

Bravo MI! Très drôle ton entrevue à la radio! Tu fais vraiment ça comme une pro! J'ai bien hâte de voir ça en capsules vidéos! ;)

S.

Carole said...

mais ces de la pure torture ce preview ! J'ai devorer tome 1 en mars 2007 ecartelée entrain de me faire dire vous etes dilatée a 4 prenez vous l'epidurale maintenant... OUI JVEUX FINIR MA LECTURE il me restais une 50 aine de page... je lirai tome 2 dans exactement les meme condition (demanderai l'epidurale le plus tot possible pour me concentrer sur ma lecture...)

Denis T. said...

Allo Caroline!

Bien aimé le lien vers ton éditeur. C'est très intéressant et les illustrations sont vraiment comiques!

Je sens que je vais me régaler, malgré l'indignité générale du propos... comme quoi, on n'a jamais rien pour rien dans la vie et qu'on a que c'qu'on mérite puisqu'il faut que justice se fasse un jour ou l'autre ;)

Anonymous said...

My God! Mère indigne... Tu vas à tout le monde en parle?

Anonymous said...

Eh oui Mère Indigne à Tout le monde en parle !

Jeanne
de RC je triche un peu ...

la comptable said...

J'adore la couverture, ainsi que les dessins des personnages. Les propos sont indignes, mais on s'y habitue (et devient même accros !).

Annick said...

Je ne vais même pas lire l'amuse-gueule! J'ai déjà commandé le mien sur archambault.ca et il m'accompagnera à Cuba!

lico said...

Oh ! Oh ! Moi je suis vraiment indigne je crois ! Oui le cinéma, les activités en famille, les sorties, les recettes, les bricos... Mais un moment donné... Give us a brake ! On travaille comme des damnés toute l'année, on planifie la vie familiale sans cesse... On peux-tu juste avoir de vrais vacances (j'inclue papa maman dans la relâche ) ?

Quels parents indignes : nous on s'est taper "L'âge des Ténèbres" (succulent d'ailleurs) vendredi de la semaine de relâche, en après midi, pendant que la petite siestait et que le le plus vieux (6 ans) était branché sur les jeux vidéo (oups !). Sans culpabilité en plus ! (ouch !). Ça a fait du bien !

Mère indigne #2 said...

COMMENT SURVIVRE AUX CONGÉS:

ÉTAPE 1
pour quelques centaines de $$$ bien investis, procurez-vous sans délais 1 ordi/p'tit monstre.

ÉTAPE 2
entrez internet haute vitesse et soucieux de protéger vos enfants, n'oubliez pas d'installer 1 super protection parentale (au mode le + faible pour qu'ils puissent aller n'importe ou ; ) lolll )

ÉTAPE 3
trouvez tt les sites de jeux susceptibles de les intéresser et les mettre en icônes sur le bureau (+ vous en aurez mis et + longtemps vous pourrez passer de temps avec les chroniques d'1 mère indigne - optez pour les sites de 1000 jeux ou plus pour qques hres de répit en +)

p.s. Si quelqu'un arrive à l'improviste, inviter vos p'tits monstres à aller jouer dehors afin de laisser maman se reposer 1 peu (comme si la journée avait étée bien difficile et chargée d'acitivités!) ; ) effet ''bonne maman'' garantis!


1 peu + sérieusement, saviez-vous que la ville de laval organise des activités gratuites pour les p'tits monstres durant la sem. de relâche!??? on y drope nos p'tits monstres et on file pour au moins 1 hre avec 1 autre mère indigne se taper 1 super café!! :P

G plein d'autres trucs géniaux en tête mais comme mes p'tits monstres ne sont à l'école que pour quelques hres/jour, je dois aller me trouver tous les livres déjà publiés d'1 mère indigne avant que mes p'tits tremblements de terre sur 2 pattes ne reviennent de l'école...

je réécrirai volontiers si ça intéresse quelqu'un....
et qui sait, p.e. que quelques idées de + pour la ''mère indigne #1'' ne seraient pas de refus!?

Continue ton excellent travail!

mère indigne #2 xxxx1/2