Tuesday, August 05, 2008

Soeur fou rire

Les filles, en tondant le gazon ce matin, j'ai eu une révélation. Bien entendu, je me suis tout de suite précipitée vers Père indigne pour lui en parler.

Mère indigne -- Chéri, en tondant le gazon ce matin, j'ai eu une révélation. Bien entendu, je me suis tout de suite précipitée vers toi pour t'en parler.

Père indigne -- Ne me dis pas que tu as compris que j'étais fantastique?

Mère indigne -- Bien sûr, tu es forminable, comme dirait Bébé. Mais non, c'est pas ça. J'ai eu un flash. Quand j'allais à l'école au collège de soeurs, en secondaire 1 et 2, y'avait Soeur Pauline. Elle nous fascinait parce que, contrairement à la majorité de ses collègues, elle avait eu la vocation sur le tard. Je me souviens encore du moment où elle nous avait raconté qu'elle s'était mariée, qu'elle avait eu deux enfants, et qu'à trente-deux ans, elle avait reçu l'appel du Seigneur.

Père indigne -- Wow.

Mère indigne -- Ben, c'est ça qu'on se disait! Wow! Elle avait un couple, une famille, mais l'appel de Dieu était si fort qu'elle a quand même tout laissé tomber pour s'enfermer dans un couvent. Le renoncement total. Mais ce matin, j'ai compris. Tu vois ce qu'elle a fait, Soeur Pauline?

Père indigne -- Elle s'est barrée.

Mère indigne -- Ex-ac-te-ment!! Elle s'est barrée! La vie de famille, le mari, les petits monstres, les repas, les couches, les crises, les lunchs, le gazon... Elle en a eu marre et bonsoir la visite! Allez que je m'enferme toute seule dans ma petite chambre avec ma Bible et mes romans policiers, je deviens une sainte femme et j'ai la sainte paix. Alors là, chapeau, Soeur Pauline! Un vrai coup de génie! Elle doit encore en rire dans son lit le soir, en lisant le dernier Lawrence Block. (Silence admiratif.) Le pire, tu sais c'est quoi?

Père indigne -- Quoi?

Mère indigne -- Un jour, Soeur Pauline m'avait demandé de rester avec elle après la classe. Quand toutes les autres élèves ont été parties, elle s'est penchée vers moi, m'a regardé droit dans les yeux, et m'a annoncé solennellement que Dieu avait besoin de moi. J'étais terrorisée.

Père indigne -- Laisse-moi deviner. Maintenant, tu commences à trouver ça moins effrayant.

Mère indigne -- L'appel de Dieu, chéri. L'appel de Dieu... Je le sens, LÀ! Il y a comme une force irrésistible qui prend possession de moi, une soif inextinguible de Le servir...

Père indigne -- Ça va quand même impliquer que tu renonces à pas mal de trucs, foie gras et Barsac pour commencer.

Mère indigne -- Oh! Attends, je ne t'ai pas dit le meilleur. Dieu a seulement besoin de moi pendant une semaine. Dans un Club Med. Ensuite, il se peut qu'il ait encore recours à mes services, mais de manière toujours très ponctuelle.

Père indigne -- Ta soudaine vocation a l'air un peu trop taillée sur mesure.

Mère indigne -- Les voies de Dieu sont impénétrables. Et c'est comme ça qu'on les aime.

28 comments:

Solène said...

Je sens tout à coup la vocation monter en moi! ha!ha!

andreane said...

OH!!!!C'est la vocation qui nous tombe dessus!!!!
La maternité est un travail de moine alors, l'appel de Dieu, pourquoi pas?
Pas sure que je serait prete a laisser les joies charnelles, moi!!!ça ou le pastis non plus!
Ok, Dieu est grand mais quand même!ahahah

J'm'en fais trop pour les autres... said...

hahahahahaha
Quoi que pour l'instant je suis encore dans l'émerveillement des enfants à venir et mon couple qui souhaite s'étendre sur une vie familiale, je ne comprends pas tout à fait ton envie de nouvelle vocation, mais quand même un peu, plusieures amies se cachent chez moi les vendredi soir quand chéri revient du travail en oubliant les enfants... étrange hein?

Soffy said...

Soudain, tout s'éclaire ! C'est donc ça la subite vocation de mon Chéri pour la chasse à l'orignal ! À chacun sa vocation et lui c'est de traquer la vache des bois qui le fais vibrer (mon oeil !).

Je sens que je vais, moi aussi, sentir l'Appel avec un grand A en février ou mars...

nonolerobot said...

aaaahhhhhhhh! illumination. moi aussi, l'appel de dieu, il ne reste plus qu'à me faire baptiser (et à devenir croyante aussi), à moi le club med

Drenka said...

C'est pour remettre dans le droit chemin les jeunes hommes qui se promènent à moité tout nu du club med?

Caboche said...

Oh! Miracle. L’athée que je suis ressent soudain l’Appel … du large.

Prof malgré tout said...

Impénétrables? Il devait être déçu Père Indigne.

Renée-Claude said...

Hé Hé ... trop bon. Faudrait que je fasse lire ça à mon ancienne gang de la Fac de Théologie ! :0P

Aude said...

Dieu ne m'appelle pas encore pour une semaine complète, trop novice, mais j'avoue entendre déjà Sa voix à la fin de la journée (la "fin de la journée" étant un concept devenu flou qui finalement arrive un peu n'importe quand). Je suis certaine que c'est Sa voix car elle parvient a dominer celle de l'Enfant, et ça, c'est pas n'importe qui qui peut le faire ! Mais bon, moi ilme dit plus un truc du style "c'est bon, y a son père, tout va bien, vas-y, lis tes mails, mais oui tu peux y répondre. Et puis là, tiens, va lire le post de Mère Indigne que tu as vu tantôt du coin de l'oeil"...

Moukmouk said...

Impénétrable? moi au contraire c'est quand je pénètre dans la vérité de la vie que je me sens près de dieu...

morenita said...

Ah c'est donc ça alors? ce besoin irrépressible parfois, comme un appel tenace en soi? Partir, loin mais surtout où il fait beau et chaud?

Devrais-je m'exiler aussi? Temporairement!

Anonymous said...

EX-CEL-LENT TEXTE! LOL!
Un poupa qui en attend un 2ème...

Christophe Berget said...

Hé hé, ça faisait longtemps que je n'étais venu, mais c'est toujours hilarant de venir te lire... Bise.

À la maison said...

Oh, ben alors, c'est donc ca, cet appel bi annuel, de vouloir foutre le camp et laisser homme et trois gamins derriere? WOW! Mais bon, jamais sans mon KWV chenin blanc suc africain, mes saucisons sec francais et les bon fromages...

Martine la banlieusarde said...

Est-ce qu'il fait des appels conférence, Dieu? Parce que je me sens le début d'un commencement de vocation, à te lire...

Gabrielle said...

Si je me fie à tous ceux qui, soudainement, ressentent l'appel de Dieu suite à la lecture de ce billet (j'en fait partie, soit dit en passant), je crois qu'un voyage de groupe pour le Club Med s'impose... Histoire de former une communauté, quelque chose comme...

Anonymous said...

Génial!

truiss said...

Purée fortiche soeur Pauline! On devrait lui décerner un prix nobel ou un truc comme ça!

N'empêche Caroline, c'est abusé! Après avoir lu ça on va être un paquet à rentrer au couvent!
Le problème c'est que les papa dépassés ils vont faire quoi hein? comme dans le bon vieux temps : confier les mioches aux bonnes soeurs...
et là on l'a dans l'os!

Caroline said...

Seigneur! Je convertis les foules! Mais truiss a raison, ça pourrait bien se retourner contre nous si nous partons toutes pour le couvent. Concentrons-nous sur le Club Med. L'idée de Gabrielle -- faire un pélerinage en groupe -- me semble excellente... ;)

Et les gars, les gars. Je savais que les blagues sur le caractère impénétrable de certaines voies viendrait de vous. Mais c'est aussi pour ça qu'on vous aime... ;)

Soffy: le panache, c'est la couronne d'épines? Malin, votre chéri!

j'm'en fais trop pour les autres: le sous-titre de votre blogue m'a bien fait rigoler... Je pense que vous aimerez le prochain billet, il traitera justement de la thématique de l'hyper-gentillesse. :)

Mona said...

Comme je te comprends Caro, j'ai aussi ressenti cet appel et j'y ai répondu avec toute la dévotion dont je suis capable, pendant 1 semaine en juillet. J'attend sa prochaine "mission"...

La Souimi said...

Dis, tu viens avec moi? Je vais dire mes vêpres à Bora Bora...

La Tribu des Zinzins said...

Ah et bien voilà tout s'explique !!! Vendredi passé, j'ai fait exactement la même chose, dieu en moins, et on s'est booké une semaine à Cuba, on part dimanche... Et moi, qui me demandais tout à coup, pourquoi au bout de 7 ans, je voulais subitement et pour la première fois, me barrer dare dare de la maison sans les gosses !
C'est l'appel de dieu !!!! Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt !!!
Merci, merci Mère Indigne pour cette illumination ;-)

Charlotte Moderne said...

Je prononce mes voeux! Je viens d'offrir à chéri son 4 pourcent, ma Coccinelle m'a fait comprendre du haut de ses 9 ans que, franchement maman! Je l'sais.....! qui signifie "je sais tout donc je n'ai plus besoin de toi! Voilà je me barre au couvent, de préférence celui où est produit un bon fromage! J'espère qu'ils savent aussi faire le bon pain!

gen said...

Je vais la retenir celle-là! lollll

mimi said...

Ha Ha Ha !! Très drôle!

Béca said...

GÉNIAL!
Comme toujours...

Mère de 4 enfants...l'appel de Dieu c'est fait pour l'automne... Il m'envoit à Paris pendant 10 jours.
Les voies de Dieu sont impénétrables... Je ne pouvais pas le décevoir!

Mawie said...

Oh yeah!
Moi, c'est à coup de fins de semaine à New York que j'aime bien honorer Dieu... Et je peux vous dire que cela est juste et bon!