Thursday, August 07, 2008

Poisson à un autre appel

Tout le monde ici n’est pas sans savoir que Bébé a une personnalité forte.

Forte et, ma foi, peut-être quelque peu perturbée.

Par exemple, dans Macaroni tout garni, elle s'identifie à Pouache-le-Ouache. "Maman, rega'de! C'est Bébé qui l'est arrivéééé! C'est moi! Moi ze vole! Moi l'est tout brun!" No comment.

Mais il y a pire. Le meilleur copain de Bébé est, en quelque sorte, un ami imaginaire. 

Une camaraderie complice s'est en effet installée entre elle et une image, qui se trouve dans un livre décrivant les merveilles des fonds marins. Lors Bébé, matin et soir, ouvre le livre à la bonne page (cette dernière toute abîmée de recevoir tant d’attention) et discute le bout de gras avec son pote, allant même jusqu’à lui expliquer la signification profonde de certains épisodes de Dora.

De quelle image s’agit-il? Allez, un petit effort. Pensez fonds marins. Fonds très, très profonds. Pensez créatures qui vivent dans le noir absolu et qui, ergo, n’en ont rien a foutre de l'apparence extérieure, de la séduction, de la peau lisse et des bad hair days

Bref, songez « bêtes immondes ».

Ensuite, imaginez-vous le pire d’entre ces monstres. Hé ben voilà, c’est lui. Le meilleur ami de Bébé. Celui qu’elle a affectueusement surnommé : Poisson Méchant.

Lui:


Bébé – Bonzour, Poisson Méssant! Ça va bien, Poisson Méssant? Bébé s’en va à la ga’derie, mais ne t’inquètte pas, Poisson Méssant. Ze reviens. Deux minutes.

(Plus tard.)

Bébé – Ça va, Poisson Méssant? Bébé est revenue, là. Ze te raconte Blansse-Neize, oké? Oké. Là, Poisson Méssant, la méssante reine avait un miroir…

Mère indigne – Oh! Tu racontes l’histoire de Blanche-Neige! Est-ce que je peux l’écouter aussi?

Bébé – NOOOOOON! Moi le raconte l’histrare à POISSON MÉSSANT!!! Z’ai le DROIT! Moi z’ai BESOIN! Toi tu peux PAAAAS! Va-t'en! (Puis, pleine de sollicitude:) Pleure pas, Poisson Méssant, c’est ma maman. Elle peut pas.

(C'est à ce moment que Mère indigne , telle Blanche-Neige dans la forêt inhospitalière, s'enfuit pour sangloter dans les toilettes.)

Je vous avoue que, victime d’un tel rejet, et en faveur d’une bestiole aussi grotesque, j’éprouve parfois du plaisir et un certain soulagement à me réfugier auprès de Fille Aînée.

Fille Aînée, elle, veut faire plaisir à sa maman. Fille Aînée, elle, comprend que je ne suis pas passée par les inconvénients de la grossesse (pas d’alcool, ou presque) et par les douleurs de l’accouchement (même avec l’épidurale, ça fait mal pareil, si si) pour me faire traiter comme un chromosome de concombre par le fruit de mes entrailles.

Bref, Fille Aînée, elle est mignonne.

Mère indigne – Alors, mon cœur en sucre, qu’est-ce que tu as fait de beau aujourd’hui au camp de jour?

(Par réflexe, j’approche mes mains de mes oreilles pour les boucher en cas de hurlement strident, mais ça n’est pas le genre de ma mignonne Fille Aînée.)

Fille Aînée – J’ai trouvé la réponse à une énigme! Je n’osais pas la dire devant tout le monde, mais mes amis me disaient « Oui! Oui! Dis-le! »... Alors j’ai pris une chance.

(Trop mignonne.)

Mère indigne – C’était quoi, l’énigme, mon petit pain au chocolat?

Fille Aînée – « Plus on est loin, moins on y pense. Plus on est proche, plus on y pense. Mais une fois que c’est arrivé, et une fois que c’est passé, on n’y pense plus. » Tu vois ce que c'est?

Mère indigne, nulle dans plein de domaines dont celui des énigmes à la mord-moi-le-nœud (et ne le sont-elles pas toutes, ces salopes?) – Je n’en ai vraiment aucune idée.

Fille Aînée – Moi, au début, j’ai pensé que la réponse, c’était "notre anniversaire". Mais je pense au mien pas mal tout le temps – avant, pendant, après–, alors…

(Mignonne de chez mignonne.)

Fille Aînée – Ensuite, j’ai pensé à l’amour. Mais il me semble que même quand c’est passé, on y pense encore, hein, Maman?

(Mignonne, et sage.)

Fille Aînée – Alors, il ne restait plus qu’une seule chose.

Mère indigne (qui n'essaie même pas vraiment, faut dire) – Laquelle?

Fille Aînée – La mort.

(Super mign–)

Mère indigne – La mort?

Fille Aînée – La mort.

Mère indigne – Tu… tu avais déjà lu cette énigme dans ton livre de dragonologie? Tu la connaissais déjà?

Fille Aînée – Non, non. J’y ai pensé toute seule. Je me suis dit, tu sais, plus on vieillit, plus on a peur de mourir, mais une fois qu’on est mort… j’veux dire… on aura beau faire… y’a plus rien. On ne peut plus vraiment penser. Soit notre cerveau est brûlé, là, tu sais, s'ils nous mettent dans le four, soit les vers nous le mangent par en-dedans. Alors.

Mère indigne – …

Fille Aînée – En passant, tu ne m’as toujours pas dit si le Père Noël existait ou non.

Mère indigne – Attends deux minutes, chérie. Tiens, voilàààà. Je te passe le Traité du désespoir de Kierkegaard et L’Être et le Néant de Sartre. Tu me lis ça, et ensuite, on se reparle du Père Noël. En attendant, je vais aller discuter de la beauté du crépuscule avec Poisson Méchant. J’ai le droit. Et Dieu sait que j’ai besoin.

26 comments:

Renée-Claude said...

Hou... il a une sale gueule, poisson méssant ! Je te comprends !

Quant à la réflexion de fille aînée, hé bien... c'est ça qui est ça. Les enfants d'aujourd'hui comprennent tellement plus d'affaires que nous autres à leur âge ! C'est... épeurant.

Morgane said...

ha la la! Je vous suit depuis plusieurs mois, et vraiment, je vous adore! J'ai 17 ans, et donc pas encore l'Occasion de connaître les ''joies'' de la maternité, mais je ris souvent aux larmes en vous lisant. Merci

Marie l'urbaine said...

Ouf, je ne suis pas seule à avoir mis au monde un amoureux des bêtes féroces ! Mon ti-pou s'identifie aux méchants lions et méchants loups (ex-aequo), aux dragons, dinosaures, rhinoféroces (si, si), et il nous distribue les rôles de victimes, ses préférées étant les petits cochons qui ne construisent pas des maisons solides. Pff!

Calliopé said...

Je comprends pour fille aînée, je comprends tellement hihi.
Mais ma gueuse de fille elle a su pour le père noël assez tôt.
Et elle négocie pour la fée des dents sous prétexte d'injustice parce qu'elle n'y croit plus alors que les autres oui, hein !

zizule said...

bah ça donne envie tout ça!!
remarque au moins on sait de qui elles tiennent...
Comment ça , non ?

nonolerobot said...

ah là, c'est extraordinaire, tes mômes sont de plus en plus drôles

Drenka said...

ATtend c'est ca aurait pu etre encore plus pire, moi j'aurais surement repondu "l'envie de caca?"

Isabelle said...

Ouf! Une qui aime les moches et une philosophe! C'est qu'elle va avoir du fun à leur adolescence, Mère Indigne!

Bonne chance!

Anonymous said...

Je lis avec beaucoup d'attention et un grand sourire dans le visage les aventures de ta famille. J'ai eu la très sérieuse question de ma grande de 6 ans: "Maman, dis moi vraiment, sans me mentir, est-ce que la fée des dents existe, la vraie vérité là.", accompagnée de grand yeux qui veulent la vérité...j'ai donc dis la vérité. Pas trop de déception dans son visage, elle m'a répondu: c'est correct maman, je pensais bien que la fée des dents n'existait pas, elle est trop grande pour venir sous mon oreiller....c'est pour ça que c'est la petite souris qui s'en occupe!

À la maison said...

Oh, wow. Je t'offrirais bien un verre de vodka orange, mais a 12000km ca fait un peu loin...

Caroline said...

Renée-Claude: épeurant! Oui, c'est le mot! Mais on apprend à vivre avec... ;)

Morgane: j'adore savoir que je fais rire des ados. Ça me rassure pour plus tard... :)

marie-urbaine: Moi, par contre, je suis la méchante Reine (quand Bébé accepte de jouer avec moi). Je me venge à mort. ;)

calliopés: Elle négocie! C'est vrai que pour elle, il y a un coût à ne pas avoir une croyance... Une belle question philosophique de justice distributive... ;)

zizule: Ah ouais? Ah bon! ;)

nonolerobot: et j'exagère à peine.

drenka: morte de rire! Fille Aînée va bien se bidonner!

isabelle: zut, je n'avais pas réalisé que ça se traduirait dans ses relations amoureuses... oups...

anonyme: Très mignon! (pour vrai... ;))

à la maison: même votre intention m'est d'un grand réconfort. :)

Choupette said...

Euh.... par simple curiosité qui me brule les entrailles.... Elle a quelle âge fille aînée pour parler aussi sagement de la mort??? j'ai pas eu ce genre de réflexion avant l.âge de 13, 14 ans...

Caroline said...

choupette: 9 ans. Je pense qu'elle subit de mauvaises influences... ;)

Gaia said...

Soit ma fille de 3 ans est du même modèle que Bébé, soit c'est juste une question d'âge... j'espère.

Qaund nous jouons à ''Une histoire dont vous êtes le héro'' ici, ca donne ca:

-Il était une fois, une petit garcon qui marchait dans la rue. Il a rencontré quoi?

-Un Chien, qui était méchant! Il a mangé la tête!

-... Euh ok. Et puis il décida de...

-Il a rencontré un cheval. Il était méchant, il a mangé les fesses!

-... Et p..

-Une chèvre!!!!! Il a mangé les genoux!!!! Oh non!

-Et p...

-Et le chat méchant a mangé la bedaine!

-Laisse-moi parler... à la fin le petit garçon s'est rendu compte qu'ils voulaient juste jouer à faire semblant et ils étaient tous amis...

-Non. Ils étaient méchants.

-Mais...

-NON BON! J'AI DIS. LAISSE-MOI TRANQUILLE.

PS:J'aimerais vraiment avoir la recette de Gin Tonic...

Mimi said...

Mon fils a 3 ans et son ami imaginaire s'appelle «biberon». Allez savoir pourquoi... il a le droit de tout faire ce niais d'ami qui n'existe pas, il est l'auteur de tous les petits dégâts perpétrés dans ma maison et c'est lui-même qui empêche mon fils de faire sa sieste... on est passible de la peine maximale si on assassine un ami imaginaire???

Je vais copier Gaia, mais moi aussi, la recette de Gin tonic...

jumelle's mother said...

Une amie a une fille de 4 ans... Elle pique la figurine de Dark Vador de son frère et dort avec... Une façon d'exorciser ses terreurs secrètes? Ou peut être est-ce le début d'un attrait (très classique chez les adolescentes) pour les mauvais garçons?

Mylène said...

Haha c'est drôle moi cette énigme m'a fait penser à l'angoisse des premières fois ! (Peu importes lesquelles, mais certaines plus que d'autres =-p)

TT02 said...

ben dis donc ça doit pas être facile de laver les dents à Copain !

Sissi said...

Bon, tout d'abord, comment ça se fait qu'elle peut regarder des livres avec de telles images, Bébé ?
Et puis, telle mère telle fille: le dernier bidouillage de photoshop ne nous propose-t-il pas une Mère Indigne qui veut se faire enlever par une bête qui a tout de même l'air un peu méssante ?
Ceci dit avec tout l'amour que je vous porte, vous Mère Indigne et toute la famille, à laquelle nous nous identifions grandement depuis votre découverte il y a de cela...2 ans et demi, je dirais !

Anonymous said...

Eh, "Pétoche" (http://www.koztoujours.fr), c'est drôlement chouette de sympa de garder le MESSAGE que je dois faire passer à cette GROSSE TACHE qui vit, là-haut, sous les combles, LE MANIAQUE DE L'ÉLECTRICITÉ, qui aboie quand on lui parle et se tient toujours au garde à vous prêt à obéir, le MESSAGE étant : " ELLE... A DIT : "CALTEZ, VOLAILLES !" .
Merci pour ce fabuleux espace démocratique du chien (premier couplet)
http://voldemots.blogspot.com/#3206193035014438783

Anonymous said...

Chère Mère indigne

Étant moi-même mère (épuisée) d’un petit garçon au « caractère fort » (quel charmant euphémisme), je comprends vos tourments. Si vous habitiez près de chez-moi, je vous proposerais de réunir nos enfants, de se verser un verre de vin et de les regarder jouer au dictateur.

Mon garçon est un grand amateur de trucs morts, de carcasses, de charognes et d’asticots. De belles carrières s’offriront à lui plus tard…Pour la Fêtes des pères il a donné à son papa une peinture qui n’était pas un abstrait en rose et vert comme nous l’avons d’abord cru mais bien « une-carcasse-pourrie-qui-se-fait-manger-par-des-asticots »… Nous nous sommes bien bidonnés. Mon chum garde l’œuvre précieusement pour les futures blondes.

Ses personnages préférés sont toujours les méchants et les plus laids. Fanatique de dinosaures, il vénère tous ceux qui sont carnivores et quand on joue à quelque chose, invariablement c’est « Ok moi je vais être le prédateur et toi tu vas être la proie qui court vite vite ». Je trouve rassurant de lire une histoire comme la vôtre et encore plus rassurant de savoir que c’est aussi possible chez les filles. Déjà que nous anticipons beaucoup le moment où il entrera en maternelle. C’est sûr que nous allons passer pour une famille de freaks.

Lâchez pas!

Caroline

Caroline said...

gaia, mimi, Caroline: on a fait des quadruplés cosmiques?

jumelle's mother: ah, les mauvais garçons. C'est vrai, je n'y échapperai pas.

mylène: quelle sagesse! J'adore quand mes lecteurs me donnent des infos pour que j'aie l'air de penser au 2e degré! ;)

tt02: c'est peut-être plus facile que de laver celles de Bébé.

sissi: Oui, poisson méssant, emmène-moi loin! ;)

anonyme: je vous aime aussi.

Babette said...

C'est vraiment extraordinaire cet humour . Moi aussi j'adore poisson méchant . Babette

Caroline said...

babette: merci, vous me gâtez avec vos commentaires! :)

Carole said...

Bébé est le clone de mon Bebi j'en suis certaine... mon dieu j'ai pas hate qu'elle parle plus... j'adore poisson méssant bebi dis DOUX-DOUX (animaux domestique qu'elle aime)et tappe des main en voyant sa sale tete !

anne-marie said...

Ma fille de deux-ans-dans-quelques-jours s'est pour sa part entichée de la photo agrandie et détaillée d'une mygale, qu'elle regarde sans cesse, à laquelle elle parle aussi passionnément, et dont elle admire les pattes velues, les yeux et les crochets, les caressant du bout du doigt. Elle lui donne même des bisous! Il faut croire que notre conception de la laideur s'est développée avec l'âge, n'est-ce pas?