Saturday, April 12, 2008

À névroses, névroses et demies

Billet radiophonique diffusé ce matin à l'émission Nulle part ailleurs (Radio-Canada, Sudbury). Le billet audio sera en ligne sur le site de l'émission plus tard aujourd'hui.

***

Chers enfants,

Moi, je dois vous dire franchement, en tant que parent, je ne crois plus tellement à la santé mentale. Et, soyons honnêtes, en particulier à la vôtre.

Oui, oui, c’est à vous que je m’adresse, les tout-petits. Surtout aux 0-5 ans, et même si je suis sûre que vous allez faire semblant de ne pas me comprendre. Je les connais, vos trucs, bande de petits malins.

Non, sérieusement, vous avez beau être petits, il y a quand même certains de vos comportements qui sèment le doute dans la classe adulte au sujet de votre capacité future à vous intégrer dans notre belle société.

Par exemple, cette manie que vous avez de ne pas vouloir prêter vos jouets. C’est pas beau. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, on vit dans la grande famille humaine. Il faut de l’harmonie pour que ça fonctionne. Si déjà, à un an et demi, Nicolas ne veut pas prêter ses petites autos à Alexandre, c’est un mauvais début dans la vie et c’est toute l’humanité qui en souffre. Parce que ça crée de la chicane, et nous, les parents, la chicane, on n’aime pas ça. Ça nous fait de la peine de voir vos petits yeux rougis et vos habits déchirés (surtout que les t-shirts de Dora, ça ne pousse pas dans les arbres). Ça nous fait de la peine, et ça nous dérange dans la lecture de notre roman policier. Et ça, c’est très, très grave. Parce qu’ensuite, nous, les adultes, ça nous met de mauvaise humeur et on décide de se chicaner entre nous et si jamais il n’y a pas de beaux Jeux Olympiques cette année, ça va être entièrement votre faute.

En plus, les méchants enfants qui ne prêtent pas leurs jouets, vous savez ce qu’ils deviennent plus tard? Ils deviennent des méchants gérants de banque qui ne veulent pas prêter leurs sous aux parents qui en ont désespérément besoin pour s’acheter une deuxième voiture. Et si on n’a pas de deuxième voiture, qui va en souffrir, hein? C’est vous, mes chers petits. Parce que lorsque vous serez en âge de conduire, si on n’a qu’une seule voiture, on ne va certainement pas vous la prêter.

Pendant qu’on y est, crevons un autre abcès. Les enfants, franchement, c’est quoi cette manie de pleurer pour tout et pour rien? Vous voulez du jus dans le verre rouge, et suffit qu’on vous le donne dans le verre jaune pour que vous nous déchiriez les tympans pendant une demi-heure avec vos cris d’éléphant blessé à mort comme si on avait, sans faire exprès évidemment, mis votre nounours préféré à la poubelle. Et ça n’arrive pas qu’une fois par semaine, oh que non. Plusieurs fois par jour, les cocos. C’est un signe, ça. Un signe que ça ne tourne pas très rond là-dedans...

Oui, je sais, parfois Maman se fâche elle aussi. Et parfois, on dirait qu’elle se fâche pour rien. Par exemple, la fois où j’ai pleuré et mis tout le monde à la porte parce que vous aviez barbouillé mon Sudoku. Mais c’était pas pour rien que je m’étais choquée, j’allais le réussir pour une fois. Et de toute manière, quand Maman se met en colère, elle a toujours une bonne raison. En général, Maman, quand elle se fâche, c’est parce qu’elle est dans son SPM, scientifiquement appelé le « boléro des hormones ». C’est un phénomène prouvé médicalement: Maman est victime de pulsions qui sont hors de son contrôle. Et ça, c’est pas comme vous. Vous, mes chers petits, vous n’avez aucune raison d’être agressifs, parce que médicalement, on a prouvé que les 0-5 ans, ils n’ont pas encore d’hormones. Enfin, c’est ce que j’ai lu dans le dernier numéro du, euh, je sais plus trop... Mais bon, peu importe, de toute manière, vous ne savez pas lire. Et si vous me contredisez encore une fois, je vous préviens, ça va barder.

Finalement, il faut qu’on s’assoie pour discuter de votre dépendance aux friandises. Sérieusement, le goût de la plupart des bonbons... Horrible! C’est chimique à mort, et ça ne goûte même pas ce que c’est censé imiter. Prenez les bonbons en forme de baleines. Non seulement ça ne goûte pas les baleines, mais en plus, il n’y a même pas de vraies baleines dans les ingrédients! Alors que moi, dans le daiquiri aux fraises que je suis en train de me préparer, il y a du vrai jus de fraise bon pour la santé! En tout cas, il y en a un petit peu. Et dans le gin tonic que je vais prendre après, c’est encore mieux! Il n’y a pas de fruits bons pour la santé dans le gin tonic, mais le gin, ça vient d’une plante qu’on appelle le genièvre, et les plantes, mes petits amis, c’est nécessairement plein de vitamines, et ça montre que je suis proche de la nature. C’est pas comme vous avec vos M&M industrialisés.

Décidément, les enfants, quand je vous vois agir parfois, je suis un peu pessimiste pour le futur de notre belle planète. Mais je me dis qu’heureusement, nous sommes là, nous, les adultes, pour essayer de vous rendre meilleurs.

15 comments:

Anonymous said...

Je l'ai toujours dit: il n'y a rien de tel que de regarder deux enfants de moins de 5 ans jouer dans la baignoire pour comprendre les raisons de l'échec du communisme!

Caroline said...

"Des bonbons et des Jeux", c'est tout ce qui compte pour eux! ;-)

petitefille said...

Le Boléro des Hormones.
Rien à voir avec celui de Ravel.
Il se finit pas dans un bain de sang. :D

Caroline said...

petite fille: :-D !!

Anonymous said...

AHHHH!!! sacrée mère indigne !!! plus tu vas de l'avant plus tu es indigne et plus j'aime ça !!!! Continue comme ça encore longtemps !!! Tu illumines ma triste journée au bureau.

Une admiratrice en Suisse.

Caroline said...

Merci admiratrice suisse! :-) Et désolée que la journée au bureau soit triste...

REGOR said...

Chère Mère Indigne,
Comme j'aimerais être un ti oiseau quand vos amis ,ceux qui par un étrange hasard du destin ne lisent pas votre blogue, vous écoutent religieusement.
J'espère pour eux qu'ils sont aussi tordus !!!
Continuez longtemps pour nous qui sommes dans le secrets des Dieux!!!
Ah oui , au fait à quand le tome 2 ?

Caroline said...

Regor: un tome II l'an prochain? Dépendamment de la volonté de Dieu tout puissant, j'ai nommé mon éditeur... Mais il faudrait aussi pour ça que je résiste au plaisir de publier mes textes sitôt qu'ils sont écrits, pour au moins vous faire quelques surprises...

Cathe said...

Dans tout bon débat il faut deux partie. Alors je me porte volontaire pour défendre le point de vue des enfants vu qu'ils ne peuvent pas vous lire en se moment. (C'est injuste s'attaquer à de pauvres petits monstres sans défense...=P)

Commençons par le commencement, le partage des jouets. C'est vrai que c'est pas beaux et pas très gentil de ne pas prêter ces petites autos à Alexandre mais VOUS parents indigne vous ne leur passez pas vos jouets non plus. Si, si vous n'êtes pas mieux qu'eux. Combien de fois, les enfants ont voulu jouer avec le beaux vase en vers (HYPER fragile) que votre belle-mère vous a donner pour Noël (Que vous trouvez sûrement affreux mais que vous garder précieusement pour ne pas avoir de scène au prochain Noël). Hen? Combien de fois il on voulu jouer avec les couteaux ou avec la nourriture qu'il y avait dans leur assiette et que vous leur avez interdit. Tout est votre faute c'est vous qui leur avez apprit à ne pas prêter vos jouets précieux.

Pour ce qui est des cris et des pleures. Je n'ai pas vraiment besoin d'argumenter sur le sujet car vous l'avez dit vous-même vous aussi vous vous mettez à pleurer pour rien et médicalement prouver ou pas c'est un fait qui est tout de même insupportable les enfants.

J'en viens au dernier point les bons bonbons... MIAM. Ça ne goûte pas fort comme l'alcool les bonbons et c'est bien meilleur. Le fait que ça soit créé chimiquement c'est ça qui rend ça si bon. Pouash ! Manger un bonbon qui goûte vraiment la baleine. Par contre vous goûterez aux bonbons en forme de bouteille de Coke, Ça goûte vraiment le Coke (peut-être parce que le Coke aussi c'est ben ben chimique mais...c'est un détail).

Mais bon sur ce je vous invite à y penser à deux fois avant de porter un jugement sur la santé mentale de l'avenir de ce monde parce que dans quelque années ça sera eut qui changerons vos couches.

Une adolescente qui sort tout juste de l'enfance.
Cathe..

ps. Tout ceci n'est pas à prendre au premier degré au cas ou vous seriez susceptible, j'adore vous lire et j'espère que vous continuerez de nous raconter votre vie de mère indigne !

Caroline said...

Cathe: si j'étais dans le premier degré, ce blogue n'existerait pas! Merci d'avoir joué à l'avocat du diable, et je vous félicite à votre âge de préférer encore les bonbons... ;-) Merci surtout pour le gentil message, ça fait toujours plaisir! Et bravo pour votre blogue qui est très bien écrit et intéressant (et moi aussi à 15 ans je voulais vraiment partir en appartement!).

Cathe said...

Mmm Je crois que je suis à l'âge ou je peux apprécier les deux =P ! Merci d'avoir jeter un coup d'œil sur mon blog c'est gentil !

Mona said...

toujours aussi juste tes billets :)

Caroline said...

merci Mona! Dans ce cas-ci, je pense que ce sont plutôt les adultes qui en prennent une claque, mais c'est amplement mérité... ;-)

Mona said...

clairement !

Caboche said...

Moi, le raisonnement logique et la philosophie analytique, j'aime bien. Ça me fait rire, et le rire c'est bon pour la santé.