Sunday, May 16, 2010

Traumatismes crâniens

MI – Tu sais, Bébé, quand je vais me faire raser les cheveux, ils vont repousser blancs!

Bébé – Blancs? Comme une mamie?

MI – Hé oui!

Bébé – Est-ce que je vais pouvoir t’appeler Mamie?

MI – Euh, bien, ce sont plutôt tes enfants qui m’appelleront Mamie…

Bébé – MAIS MOI JE NE VEUX PAAAAAS D’ENFANTS!

MI – Je comprends très bien, chérie. Mais alors, ce sont les enfants de ta grande sœur qui m’appelleront Mamie.

Bébé – MAIS MOI JE VEUUUUUX T’APPELER MAMIE!

MI – Bon, d’accord, Seigneur. tu pourras m’appeler Mamie.

Bébé, traumatisée, pleurnichant – MAIS JE VEUX QUE TU SOIS ENCORE MA MÈÈÈÈÈRE!

MI – Mais… bon, d’accord, d’accord! Tu peux m’appeler Maman ET Mamie. Ça te va, ça?

Bébé – Oui.

MI – Voilà.

Bébé – Et toi, tu peux m’appeler Ariel-Dorothée, et je serai ton bébé chien.

MI – (Soupir.)

***

MI, à Papi indigne – Bon, je vais me faire raser la tête le 10 juin. Faut que tu me fasses un don.

Papi indigne – T’es pas déjà rasée??

MI – Ben là! J’ai quoi sur la tête en ce moment? Des spaghettis?

Papi indigne – Je pensais que c’était une perruque. Je pensais que tu t’étais déjà fait raser et que tu n’assumais pas.

MI, traumatisée, pleurnichant – Mes cheveux ressemblent à une perruuuuuque!

***

MI, à Copine – Bon, je vais me faire raser la tête le 10 juin. Faut que tu me fasses un don.

Copine – Hein? Je pensais qu’il fallait donner APRÈS ton rasage de crâne, pour être sûr que tu ne changeras pas d’idée en cours de route.

MI, sotto voce – Je l’atteindrai jamais, ce putain d’objectif.

***

Coiffeur de MI - Oui... oui... je comprends... On saisit l'occasion... On fait ça une fois... Et puis, tu as un très beau crâne... Ça va très bien t'aller... (regard qui se porte en haut à droite, typique du mensonge éhonté) Et puis, les cheveux très courts, ça va être bien pour toi, ça donne de la personnalité... C'est après, dans l'entre-deux, que ça sera difficile... Tu vas passer un hiver un peu tristounet... Mais avec un peu plus de maquillage, ça devrait aller... Et puis, ça va repousser, hein?... (sourire de pitié)

***

Enfin bref, les filles (et tous les autres), pour vous tenir au courant de mon défi Têtes Rasées en six mots : parfois, les gens, y comprennent pas.

Mais qu'à cela ne tienne, on s'amuse quand même! D'ailleurs, revenez d'ici quelques jours, il va y avoir un tirage qui devrait vous titiller la fibre du souvenir nostalgique puisqu'il impliquera deux êtres qui vous sont chers: 1. Jean-Louis XXX, et 2. les bobettes de Jean-Louis XXX.

Poilement vôtre,

Mère indigne

8 comments:

ropib said...

Je suis impatient de vous voir le crâne rasé. Moi j'suis pour d'ailleurs: vous verrez c'est pas désagréable du tout, si ça se trouve vous voudrez rester comme ça.

Anonymous said...

C'est très agréable de sentir le doux vent de l'été sur sa tête dégarnie, de prendre sa douche sans craindre de se mouiller les cheveux, d'utiliser le même savon du cuir chevelu jusqu'au bout des orteils, d'éliminer toute trace de pellicules, c'est comme pour le nombril chez une femme très enceinte, enfin avoir accès au fin fond des choses ;-)

Caroline said...

ropib: en fait, c'est vrai que j'ai hâte au 10 juin! Vous verrez sans doute un grand sourire sur la photo du "après"...

Anonyme: Ne me parlez pas du nombril qui ressort: le mien est ressorti par nature. C'est mon plus grand complexe! ;-)

Anonymous said...

C'était Ratata, l'anonymous parti trop vite!
(ratata)

Caroline said...

Ratata!

Sayyadina said...

Bravo pour cet acte courageux ! Je ne pourrais pas, mes cheveux c'est ma force sans eux je suis comme un Samson démuni sans eux.
J'adore tes engagements, vraiment encore bravo !!!

Lisa.O said...

Je me suis bien marré,surtout lors du passage du bébé chien :)))

excellent, beaucoup d'humour,je aime.

Si said...

Haha :) c'est vrai que c'est pas tout le monde qui comprend. J'ai eu le droit à une multitude de commentaires assez farfelue (et ma foi, pas tout le temps drôle) ! :)

Bravo encore !

moi- en retard d'in nouvelles.