Thursday, January 08, 2009

Une nouvelle année toute en sagesse

Dans la cuisine encore et toujours baignée de lumière hivernale, et dire qu'on est seulement en janvier, Mère indigne explique à Bébé les rudiments des partys des Fêtes.

Mère indigne -- Mardi soir, on va faire une visite chez la cousine de Maman. Il va y avoir beaucoup d'amis avec qui on va par-ta-ger. Pis ensuite, le mercredi, on s'en va chez Mamie fêter la nouvelle année!

Bébé -- C'est pas la fête à l'année. C'est MA fête.

Mère indigne -- Mais non, mon poussin. C'est le début de la nouvelle année. 2009. On va fêter ça, c'est tout.

Bébé -- C'EST-PAS-LA-FÊTE-À-ÇAAAAAAAAA! C'EST-MAAAA-FÊTE!

Mère indigne -- ...

Bébé -- Arrête!

Mère indigne -- ...

Bébé -- ARRÊTEUH!!!

Mère indigne -- (Cligne, cligne.)

Bébé -- Je-t'ai-dit-arrête! Sinon je vais me FÂCHER!

Mère indigne -- Mais j'ai rien d-

Bébé -- Bon. C'est assez. Je compte jusqu'à cinq pis après tu vas aller DANS TA CHAMBRE!

Mère indigne -- Rprrfff...

Bébé -- UNNNN. DEUUUUX. TROIIIIS. QUAAAAAAATRE.... Neuf, dix, onze.

Mère indigne -- ...rfhihihi! Maman peut pas aller dans sa chambre, tu sais pas compter jusqu'à cinq.

Bébé, constatant qu'elle s'est complètement peinturée dans le coin et n'arrivant pas à figurer quel est le sacré chiffre qui peut bien venir après quatre quand on compte jusqu'à cinq, fait preuve d'une logique imparable pour une fillette de trois ans, celle du "Maman me tape sur les nerfs, faisons appel au reste du clan pour sévir."

Bébé -- Grande Soeur! Grande Soeur!

Fille Aînée, arrivant du sous-sol où elle faisait tout sauf du rangement -- Qu'est-ce qu'il y a, Bébé?

Bébé, d'un ton geignard qui appelle à la justice rétributive -- C'est Maman! Elle veut pas dire ma fête! Elle est pas gentille avec moi!

Fille Aînée, constatant l'hilarité de sa mère, joue immédiatement le jeu. D'un air faussement sérieux, elle s'enquiert: "C'est vrai, ça, Maman?"

Bébé m'observe avec des yeux de serpent et un air de délateur satisfait.

Mère indigne, pointant Bébé du doigt -- C'est elle qui a commencé!

La lèvre inférieure de Bébé se met à trembler, au cas où sa Grande Soeur trouverait l'argument recevable. La lèvre inférieure de Fille Aînée se met à trembler, de rire contenu. "Maman... Il ne faut pas faire de peine à Bébé."

Mère indigne -- C'est elle qui a commencé.

Fille Aînée, intransigeante -- Maman, tu vas aller dans ta chambre.

Mère indigne baisse la tête... Bébé triomphe...

...

Rassurez-vous, je n'ai pas été dans ma chambre.

J'ai juste fait un gâteau avec les filles, mis des bougies dessus, et Fille Aînée et moi, on a chanté "Bonne fête, Bébé!" avec ardeur et entrain. J'ai regardé ma petite tête dure devenir toute rose de bonheur avec quelque chose comme plein de tendresse dans le coeur.

Capituler juste pour faire un gros, gros plaisir à quelqu'un, c'est parfois ça, la vie...

***

Nouvelles en vrac

Si vous avez reçu de beaux livres à Noël et que vous vous qualifiez pour participer à mon grand concours de porte-parole des prix littéraires Archambault "Lisez et Votez et Soyez Pigés et Gagnez des Livres", allez, faites! Il vous reste encore du temps! (Plusieurs mois, en fait. Alors si vous n'avez pas reçu de livres à Noël, rendez-vous à dans une librairie ou une bibliothèque; on va vous attendre!)

***

J'ai passé beaucoup de temps avec Mère indigne pendant le temps des Fêtes. Pondu un paquet de nouveaux textes pour que vous en ayez pour votre argent avec le tome II. Mais c'est comme la tourtière, après, on s'abstient, pendant quelques semaines au moins! Ne vous en faites pas pour le rythme ralenti, c'est ma digestion. ;)

***

Hé, les cocos français! Je vais avoir un éditeur dans votre beau pays! Les éditions Porc-Épic vont publier le tome I très bientôt. Génial, n'est-ce pas? On se croisera peut-être au Salon du Livre de Paris, en mars, si les choses vont vite et bien. Je vous montre la page couverture dès que je l'ai sous la main! :)

***

Oh, et puis bonne année! De la santé, de la prospérité, et pourquoi pas un petit dernier? Hum, p't'être bien que non, finalement... ;-)

24 comments:

Mélanie said...

Je vais me fendre de mon premier commentaire (je crois) (ça fait longtemps que je lis alors j'ai pu oublier) pour me réjouir du projet d'édition française.. et dire que c'était bien joli aujourd'hui, à la fois drôle et émouvant... Merci pour tout !

Caroline said...

Mélanie: Merci du commentaire! Ben oui, l'émouvant m'est venu, je ne l'ai même pas combattu! Ça fait peur pour 2009... ;-)

Dodinette said...

aaaaaaah nonnonnon
moi je non :
"non"
MI ne doit pas se complaire dans l'émotion
MI est ma catharsis
MI se doit de retrouver son mordant et son gin tonic

(quand tu as écrit que tu n'étais pas allée dans ta chambre mais avais.......
fait un gâteau ! ÔMONDIEU !!
mais quelle déchéance !)

par contre, les voeux de bonne année je prends :)
(et te les retourne... heu, pas dans la figure quand même)

Caroline said...

Dodinette, Mère indigne est faible, vous le savez! Cette émotion était une faiblesse... donc... euh... vous devriez aimer ça... ;-)

Isabelle said...

Bravo pour l'édition française! C'est pas rien! C'est même quelque chose! :-)

Caroline said...

Eh bien merci Madame Gaumont! En passant, vos boules de foyer sont magnifiques.

Anonymous said...

Moi le livre que j'ai reçu s'appelle Chroniques d'une mère indigne Tome 1...je peux le soumettre !?!?

Caroline said...

Anonyme, la flatterie ne vous mènera nulle part. Surtout qu'anonyme, je ne pourrai pas vous trouver. ;-) Le concours consiste à aller voter sur le site d'Archambault pour votre roman préféré parmi les romans nominés. Le mien ne l'est pas cette année, mais il y en a plein d'autres très bien. :-)

Renée-Claude said...

Merci pour les voeux ! Je te souhaite également une très bonne année !

J'ai adoré ce billet. Faire plaisir, c'est parfois un peu indigne ! ;0)

Caroline said...

Rhâ, merci, Renée-Claude! C'est moi qui ai une p'tite larme, là! :-)

Moukmouk said...

Donc tu nous annonces que tu es enceinte? Et moi je te souhaite plein de calins de bisous et de minouches, c'est la meilleure façon d'être heureux et en santé.

Olivier said...

Arhh, je profite lâchement de cette faiblesse momentanée, couplée à la période des vœux, pour te retourner la dédicace dont tu avais orné le tome I à l'intention de ma blonde, farouchement non-mère. Je cite, exemplaire en main : "À [Caroline], à qui je souhaite un bébé dans l'année ! (hi hi hi...)"

Parce qu'une nouvelle bouche à nourrir pour toi, ce serait des années de bouches fendues de rire pour nous! Za le droit, bon.

Narvik said...

Je vous souhaites aussi une bonne 2009 ! Faire plaisir à quelqu'un c'est parfois ça la vie... Oui oui ça c'est bien de l'or en barre. Même si c'est pratiquement impossible de faire plaisir a tout le monde. Merci pour le plaisir qu'est celui de lire ici :)

Michelle Blanc said...

J'aurais TELLEMENT aimé avoir des enfants pour pouvoir m'obstiner tendrement avec eux et faire des gâteaux. Bonne année gros nez d’abord…

Caroline said...

Moukmouk: Enceinte? Non, non! Mais je suis tout de même pro-calins et bisous! :-)

Olivier: oups, ahah, qu'est-ce que j'étais drôle... ;-) Non, pas de petit dernier, mais je suis sûre que j'aurai quand même du bon matériel pour encore quelque temps...

Narvik: Merci d'être passé, et pour le compliment! Au plaisir de se croiser au prochain yulblog! :-)

Michelle: C'est vrai que ce sont de beaux moments. Je te les envoie un week-end, comme ça tu pourras faire les gâteaux avec elles et je les ramènerai chez nous le dimanche soir (les gâteaux...) ;-)

Narvik said...

Mais de rien Madame! Haaaaa Super Yulblog,,encore !!, j'avais pas mit les pieds dans un bar depuis onze ans.
Oui ça va être encore Plus super :)

Michelle Blanc said...

Bibitte et moi serions ravie de les gâter. Il y aurai bien des bonbons, des chips et toutes ces cochoneries que les parents ne peuvent se permettre de donner à leus enfants...C'est ce qui me manque le plus d ne plus voir me neveux et nièces :-(

Anonymous said...

L'idée du petit dernier serait bien; si c'était un garçon en plus, on pourrait voir de quelle façon les gênes de PI et MI, ou l'éducation par ces derniers, influenceraient le mâle... Un autre "genre" d'histoires hilarantes...

Sinon, l'adoption dans qq années, t'sais pour tester, influences génétiques vs éducation ?!?
(Tout pour que les chroniques continuent...)

Ratata

garamond335 said...

Merci de m'avoir montré comment on forme des enfants-rois, de près, in situ....
Qu'est-ce que ce sera quand la petite aura treize ans ? j'en frémis d'horreur, rien qu'à y penser !

Bravo pour tout le reste mais, de grâce ! faut faire preuve d'un peu plus d'autorité !

Caroline said...

Ratata: je pense sérieusement que je vais me mettre à la fiction indigne, parce que là, le vécu, si ça prend d'autres bébés, non, je pourrai pas... ;-)

Mais garamond! J'ai même pas été dans ma chambre! ;-)))

La comptable said...

Ah Hah ! Tu veux me faire compétition pour 2009 ? Ouais, c'est vrai que les résolutions c'est pour les loosers, nous autres on fait des bébés ! Youpi ! Repeuplons le Québec !

Marie-Chaton said...

Aaaah, ça fait tellement du bien de voir que ce genre de conversations autoritaires où les rôles sont inversés ne se passent pas uniquement chez moi.

Ma Poulette est un ange, mais parfois elle me sort de ces répliques où j'ai envie de lui répondre du tact-o-tac "Hey, relaxe, té pas ma mère".

Heureusement qu'il lui arrive aussi d'être trop mignonne.

pascal said...

enfin en france:-D
ça c'est une année qui commence bien!

nenaure said...

je retrouve très bien Mr Joues-à-bisous (mon bébé, NDLR) dans la partie centrale du dialogue

lui c'est plutôt "arrêêêêteuh, toucheu-pas-ma-têteuh" (comme c'est un garçon, il ne souffre pas de SPM, mais bien de tous les symptômes de pré-adolescence carabinée) et "NAAAAAN, PAAS BISOUOUOUOUS, LES BISOUS C'EST DE-GUEU-LASSEUH!!!! (Dieu qu'il prononce bien les mots, en particulier celui-là, avec une application qui ravit son orthophoniste de mère indigne qui aurait mieux fait de se taire...)

moi non plus j'irai pas dans ma chambre, vu qu'il compte encore UN-DEUX-TROIS...DIDOUZE (contraction de dix-douze, NDLT)

En passant, je suis ravie que tu sois éditée par chez nous, vivement...