Saturday, November 15, 2008

Ne pelure pas, Jeannette

Fille Aînée -- Maman, est-ce que je peux manger une orange?

Mère indigne -- Excellente idée. Elles sont tellement bonnes en plus ces temps-ci! J'en sors deux.

Fille Aînée -- Je veux la meilleure des deux.

Mère indigne -- Euh. Je n'ai aucune manière de les différencier sans y goûter...

Fille Aînée -- Je veux la plus belle, alors.

Mère indigne, légèrement agacée -- Sont pareilles.

Fille Aînée, légèrement agacée -- Ben là. La plus juteuse?

Mère indigne, très agacée -- "Ben là" toi même, chérie! Comment veux-tu que je sache d'avance quelle orange est la plus juteuse?

Fille Aînée, en soupirant -- Bon. Donne-moi la plus grosse, d'abord. (Puis, d'un ton légèrement condescendant:) Tu dois bien réussir à voir laquelle est la plus grosse?

Mère indigne -- Hum. En effet. Ça, je peux.

Oui, Mère indigne voyait très bien la différence entre les deux oranges. Et sans que Fille Aînée s'en aperçoive, Mère indigne lui a filé la plus petite.

La vengeance est un fruit qui se mange froid...

21 comments:

Martine la condescendante banlieusarde said...

T'aurais pu lui refiler celle pleine de pépins...

...

Quoi? Tu ne réussis pas à voir ça d'avance non plus?

Caroline said...

Martine, quand on va se voir, je vais te refiler la paëlla végé.

;-)

En passant, faudrait!

nonolerobot said...

oh, que c'est petit comme réaction! mais il faut toujours profiter de son pouvoir.

Caroline said...

nonolerobot: small is bioutifoule!

Akä said...

Veille pelure, va! ;)

Caroline said...

akä: allez-y, compostez-moi! ;)

Anonymous said...

Heureusement que le nom des personnages est spécifié devant chaque réplique de ce dialogue fictif, sinon on pourrait facilement inverser...
S.

ophise said...

Caroline... qui est la plus grande des deux franchement ??? (ah celle qui récupère ce soir pour la première fois le téléphone portable de Fille Unique et Préférée parce qu'un sale mec a composé cinq fois de suite son numéro et que sa blonde veut savoir ce qu'il en est ??? De Zeus : envoyez les oranges !!!!)

Caroline said...

S.: Vous avez tout compris! Mes enfantillages me dépriment moi-même, parfois... ;)

ophise: quelle horreur! oui, lancez-lui des oranges, à ce malfrat! Les plus grosses!

Anonymous said...

Dans ma famille, on règle ça à la Salomon : Celle qui finasse, on lui dit de choisir....
La plupart du temps, elle prend la moins bonne des deux !

Garamond

PS 15 jours sans nouvelles... c'est long !

Caroline said...

Garamond: bonne idée! On va moins finasser dorénavant... ;) Et pour ce qui est du 15 jours... c'est la vie! (littéralement!) :-)

Bozette said...

Mouahaha ! Il n'y a pas de petites victoires.

Mais j'y pense : tome 2 bientôt, CB qui sort son sanglant premier roman en mars, Salon du livre de Québec en avril... ça sent le gin tonic, non ?

Caroline said...

bozette: ouiiii! Absolument!

Anonymous said...

Oug c'est tough ça essayer de deviner laquelle est la plus grande.....je dirais file ainée !

Jeanne

Caroline said...

Jeanne: Rhô, c'est incroyable, ça! Méchants lecteurs! Bouhouhou... mamaaaannnn... y rient de moiiii... ;)

mélodie nelson said...

Petit mot pour Jeanne alors: Pauvre chouette, j'étais pire, je demandais à ma maman de couper mes morceaux de pomme verte parce que je trouvais que c'était elle qui coupait le mieux les pommes vertes...et j'avais quatorze ou quinze ans.

(mais, mais il faut vraiment dire toujours s'il te plaît maman, je peux avoir la plus grosse? et elle n'aura peut-être pas envie de te jouer un mauvais tour...)

Malou said...

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH
VRAIMENT. TROP. DRÔLE.
messemble que t'as toujours le bon mot !

Anonymous said...

J'ai envie de pelurer chaque fois que je passe lire ce texte. J'ai envie de pelurer une orange.

"Je vois dans ce blog..." des oranges, des oranges, de bonnes oranges.
Ratata.

Axel Mario said...

Très jolie histoire, comme je les aime!

Caroline said...

Ratata: Moi aussi je voyais des oranges! Vive le premier degré. ;)

Mélodie: mais c'est difficile couper des pommes vertes. Je vous comprends, très bien. ;)

Malou: merciiii! :)

Axel: merci! Et votre blogue a une très belle bannière!

Denis T. said...

Gnark, gnark, gnnnarkk

Soit trois oranges: deux grosses juteuses et une petite ratatinée.

Vous piquez la première avec du vinaigre de vin, la deuxième avec du jus de citron et vous laissez faire la nature.

Faites-la choisir la première asteur, en affectant un "Ah moi, ça me dérange pas, prends celle que tu veux..."

Tsé