Friday, June 20, 2008

Moi Maman, toilettes (c'est supposé être un jeu de mots, mais pas nécessairement génial)

(Certaines parties de cette histoire sont vraies. Je vous laisse choisir lesquelles.)

***

Mère indigne -- Vraiment, je suis désolée de m’être emportée tout à l'heure.

Soeur indigne -- Même Nièce indigne t'a entendu crier par le combiné.

Mère indigne -- Écoute, j'haïs vraiment ça être dérangée quand je suis aux toilettes. Je veux dire, avec les enfants, on s'y attend, mais là, Père indigne qui frappe à la porte pour me dire que ma soeur veut me parler au téléphone? C'était, comme, trop.

Soeur indigne -- Je comprends.

Mère indigne – Pourquoi on ne peut pas avoir la paix aux toilettes? Pourquoi? Même les animaux dans la jungle ont le réflexe de s’isoler. Et on les laisse faire. Pourquoi les mères ne peuvent pas être tranquilles?

Soeur indigne -- Mm.

Mère indigne -- C'est pareil chez vous, je peux pas croire.

Soeur indigne -- Mm.

Mère indigne – Écoute ça. L'autre jour, je suis aux toilettes. Concentrée. Et là, Fille Aînée frappe à la porte.

Soeur indigne -- Classique.

Mère indigne -- Bon, c'est déjà beau qu'elle ait frappé au lieu d'entrer et de s'asseoir sur le bord du bain en me fixant jusqu'à ce que j'aie terminé...

Soeur indigne -- Qu'est-ce qu'elle voulait?

Mère indigne – J’en ai tellement marre, si tu savais. Je lui ai demandé si ce qu'elle avait à me dire était vraiment important.

Soeur indigne -- Et?

Mère indigne -- Voyons. Bien sûr que c'était d’une importance ca-pi-ta-le. Ça ne pouvait pas attendre.

Soeur indigne – Elle avait pas déjà ses règles à huit ans?

Mère indigne -- Non. Elle venait d'écouter les nouvelles du sport. Elle voulait savoir ce que “neige synchronisée” voulait dire. Evidemment, le temps que je lui explique, ça m'a perturbée.

Soeur indigne -- Le blocage.

Mère indigne -- Total. Je n'ai pas pu procéder pendant trois jours.

Soeur indigne -- Et Bébé? Elle te fout la paix?

Mère indigne -- C'est pire! Pourtant, j'essaie vraiment d'être décontract. Je m'installe sur la cuvette pendant qu'elle est dans son bain, en me disant qu'au moins, comme elle est déjà dans la salle de bain, je sais à quoi m'attendre.

Soeur indigne -- Mais non.

Mère indigne -- Non. Non seulement elle me regarde fixement elle aussi, mais elle sort du bain et essaie de m'écarter les jambes pour vérifier où j’en suis. Et si j’ai le malheur de faire un numéro 2, il faut que je lui donne un nom.

Soeur indigne -- Fuck.

Mère indigne -- Fais-moi plaisir, appelle jamais ton chat «Ti-Brun».

Soeur indigne -- En tout cas, moi, j'ai réglé le problème. Je verrouille la porte.

Mère indigne -- Comment tu fais? Suffit qu'ils entendent le "clic" pour que toute la maisonnée soit soudain prise d'une envie irrépressible.

Soeur indigne -- Non. Plus chez nous. Pour les toilettes, j'ai adopté l'approche “tough on crime”. T'as envie quand j'occupe la place, tu vas ailleurs. On a trois salles de bain, c’est pas comme si je leur demandais d’aller faire ça dans la cour .

Mère indigne – Et ça marche?

Soeur indigne -- Ils se débrouillent. Et j'ai la paix. En fait, je dois dire que maintenant, c'est aux toilettes que je conduis la plupart de ma business.

Mère indigne -- Euh... C’est-à-dire...?

Soeur indigne -- J'amène le téléphone et mon ordi avec moi, je verrouille la porte, et je prends un grand respir. Je peux rester là deux heures.

Mère indigne -- Tu me niaises? Et Beauf' adoré? Il est d'accord?

Soeur indigne -- Tony fait pareil. D'ailleurs, je suis aux toilettes en ce moment même.

Mère indigne -- J'hallucine. Tu me parles au téléphone assise sur la bol.

Soeur indigne --Si je ne te l’avais pas dit, tu ne l’aurais jamais su. Faut juste que je fasse attention de ne pas flusher quand je suis au téléphone avec un client. Remarque, Tony le fait régulièrement et ses affaires ne se sont jamais mieux portées. Je pense que notre société est vraiment sur la pente descendante.

Mère indigne -- Seigneur. Et les filles?

Soeur indigne – Tony et moi, on prend nos tours de toilettes. Pour le moment, Tony s'en occupe. Il me reste encore un bon 15 minutes avant de lui céder la place.

Mère indigne -- Tu, euh, ne manques jamais de papier de toilettes?

Soeur indigne -- C’est drôle que tu en parles. C’est arrivé la semaine dernière en pleine gastro, alors on a fait le plein chez Cosco. Rouleaux doubles. Les armoires des trois salles de bain sont remplies à pleine capacité.

Mère indigne -- Et t'as ton ordi avec toi, là, là?

Soeur indigne -- Mon laptop. C’est vraiment génial. Dans un petit endroit clos comme ça, j’ai l’impression de me retrouver dans l’utérus de Maman, mais avec tout le côté pratique de la techno. D’ailleurs, tiens! Je viens de te poker sur Facebook.

Mère indigne -- Tu viens de me... J'ai mon voyage. C’est ce qui s’appelle avoir le wireless collé aux fesses.

Soeur indigne -- Ah, shit.

Mère indigne -- Non, s’il-te-plaît. Too much information.

Soeur indigne -- Non, non, c'est pas ça.

Mère indigne -- Quoi?

Soeur indigne -- Tony vient aussi de me poker sur Facebook. Il doit être dans la salle de bain à l'étage. Le maudit. Je pensais qu'il s'occupait des filles. Attends, je vais le skyper.

Boop! Boop! Boop!

(Bon, résumons, voulez-vous? On s’amuse tellement qu’on pourrait s’y perdre : Mère indigne, via son téléphone cellulaire, s’apprête à épier une conversation Skype entre sa soeur et Beauf’ adoré.)

Soeur indigne -- Chéri?

Beauf’ adoré -- Ouais?

Soeur indigne -- Comment ça tu me pokes?

Beauf’ adoré – Ben, quoi. J’aime pas ça perdre l’avantage du poke.

Soeur indigne – Je veux bien, mais les filles? Tu t’en occupes?

Beauf’ adoré – Pas vraiment. Je suis aux toilettes en haut.

Soeur indigne – Je vois bien!

Beauf’ adoré – Il est 4 heures. Ton tour de toilettes est fini.

Soeur indigne -- Tu pourrais me prévenir! Où sont les filles?

Beauf’ adoré – Euh... Écoute, faut je te laisse. J’ai vraiment envie.

Soeur indigne -- Mais où sont les fiiiilles??

Il s’avéra que les deux nièces de Mère indigne, suivant l'exemple de leurs parents, avaient investi la troisième salle de bain, celle du sous-sol. Par contre, boudant résolument la techno, elles s’étaient consacrées à une tâche manuelle et beaucoup plus terre-à-terre consistant à bourrer systématiquement la cuvette avec des rouleaux doubles de chez Cosco.

Moi, ensuite, j’ai fait une recherche sur Google, et c’est écrit noir sur blanc : on est toujours puni par où on a poké.

24 comments:

ly said...

ahahhahahahhhh raawww!

MI, je viens (encore) de m'esclaffer au bureau, renversant du jus de clémentine un peu partout sur le clavier... (encore!)

dites, c'est pour bientôt qu'on vous érige un monument national en l'honneur de votre humour des plus croustillants? :-)

Gabrielle said...

Misère! Je n'ai qu'un bébé de 9 mois et je n'arrive pas à avoir 3 minutes tranquilles aux toilettes! Quand ce n'est pas la progéniture, c'est le conjoint! Je crois que je vais me faire faire une toilette secrète, insonorisée aux bruits de l'extérieur, cachée dans un racoin avec une combinaison connue de moi seule pour y entrer!

Caroline said...

gabrielle: je ne comprends pas comment les compagnies de toilettes n'ont pas compris qu'ils devraient offrir aux mères (enfin, surtout aux mères ;-)) un modèle "James Bond" ultra-gadget et camouflage...

ly: non, non, pas de monument! Une toilette privée!! ;-)

Chocolyane said...

Oh seigneur.

J'avais deux ans, que je ne supportais déjà pas la présence de quiconque dans la salle de bain pendant une... heu... grosse commission.

On s'habitude, dis? J'en fais déjà des cauchemars.

Caroline said...

Choco: non, personnellement, je ne m'habitue pas. Mais parfois, c'est une question de survie. ;-)

Peccadilles said...

AHAHAHAHAH !

J'ai compris bien vite... quelques heures après mon accouchement seulement... que le seul vrai moyen d'avoir la paix; c'est de s'enfermer dans les toilettes!

Bon ok, ça se complique quand les enfants apprennent à se déplacer mais quand même, moi je dis vive l'inventeur des cabinets ! Pour ce qui est de l'auditoire.. bon... je suppose qu'il faut apprendre à faire avec.. surtout que chez nous... il n'y a (oh grand malheur)... qu'une seule salle de bain. Et la porte ferme même pas au complet !!!

Pour ce qui est du laptop... moi je dis qu'il est grand temps qu'on invente la tablette amovible de salle de bain.

Caroline said...

Peccadilles: la tablette amovible! mdr! Ça, c'est brevetable (et probablement déjà breveté)...

nonolerobot said...

j'ai lu ton billet à haute voix en riant comme une cruche toutes les deux secondes. bonheur, bonheur. ça m'a rappelé ma nièce; c'est drôle comme c'est un phénomène universel les enfants qui veulent absolument nous suivre aux wawas. en plus, chez ma mère, la porte des toilettes est vieille ce qui fait qu'avec la nouvelle poignée, il y a un petit trou vacant. alors, à ton avis, par où regarde pupuce quand j'ai mis le verrou? sans commentaire

lisa said...

Trop drôle! Vraiment tordant! :)

Moi je dit que tout est vrai dans cette histoire.. pcq sa se peut...

Ma cousine elle a fais pir dans les salles de bains, elle a mit des débarbouille :P hhihihihihi mais la toillette n'a pas bouché :)

Je vais retenir sa pour quand je vais avoir mon futur bébé!

truiss said...

Petite, les toilettes étaient déjà ma pièce préférée de la maison (comme quoi hein y'a pas que les adultes qui rêvent de s'isoler!) faut dire dans une famille de 4 enfants, on a des fois envie d'être un peu seul... bref, je sais pas si ça a un rapport mais aujourd'hui ça ne me dérange absolument pas qu'on me regarde faire... enfin j'veux dire heu j'y prend pas plaisir non plus hein, ho, me faites pas dire ce que j'ai pas dit, mais y'a rien qui m'empêche de faire ce que j'ai envie de faire... surement un système d'auto-défense de mon appareil digestif : plus vite évacuée, plus vite libérée pour faire autre chose...

Je passe quand même souvent mes coups de fils aux toilettes, parce que je sais pas pourquoi mais j'ai souvent envie d'aller aux toilettes quand on m'appelle, même si le coup de fil ne me fais pas ch...

oh purée je suis entrain de raconter mes histoires de caca sur un blog qu'est même pas le mien!
Sorrey Caroline, promis je recommencerai pas à faire fuir tous tes lecteurs :D

M-Victor said...

prends ça zen, cache une bouteille de gin dans le réservoir de la toilette (comme Homer Simpson et sa bière), barre la porte, pis fais le point de tout ça avec Ti-Brun.



ou pas.

Moi j'aime bien le piton ''mute'' du téléphone lorsque vient le temps de flusher. tu pose une question qui demandera assez de blabla à ton interlocuteur, tu flushe et te lave les mains ni vu ni connu.

Hors sujet, j'ai déjà entendu parler d'un chat qui s'appelait Tite-Marde. Indigne... pour un minet!

Collectif des Ecureuils said...

Écoute Caroline, si jamais t'es vraiment mais vraiment pognée tu peux venir chez nous, hein? Tu vas être un ti-peu tassée mais tu vas avoir la paix. Tant que ça refoule pas.

MadameMadame said...

Depuis 10 ans que je vis en couple nous avons toujours eu qu'une seule toilette, même si la famille s'est agrandit d'un louveteau puis d'un mini.

Dans une semaine on déménage dans une maison qui aura une toilette par étage (3)... je crois que nous, les parents, nous enn revons la nuit.

a n g e l said...

Ahahahah tout comme Soeur Indigne j'utilise les twalettes comme bureau perso, quand le Chéwi est là pour gérer les trois affreux. Téléphone, ordi sur les genoux, DS, non mais c'est le calme.

Même des fois je mens je dis que j'ai vraiment vraiment très mal au ventre, et que je ne peux pas sortir tout de suite, comme ça en plus, on me plaint =^^=

Mona said...

le stade est passé mais avant ses 3 ans ma fille venait sur mes genoux pendant que j'étais aux wawa..... concentration sinon constipation.

val said...

perso, quand j'étais plus jeune quand j'avais quelque chose à dire à ma mere. Je lui disais lorsqu'elle était aux toilettes, pcq c'était le seul moment où je pouvais vrmt être sur qu'elle m'écoutais et ne faisait pas autre chose en meme temps !

Mais mes soeurs et mon frere ont aussi vite compris ce principe puis il fallait faire la file pour parler a ma mere lorsqu'elle etait au toilettes...

J'y repense et je la plains... ^^

Anonymous said...

Je suis exactement comme Truiss. Si il n'y a pas de visite à la maison, il m'arrive souvent de l'aisser la porte des WC grande ouverte. Pas de pudeur de ce coté: mon homme à vu mon coco à l'accouchement et mon fils ils vient au toilette de toute façon.

Mais je crois que je suis un cas unique!!

La Suissesse

frenchgirl said...

avec une seule toilette-chambre de bain-douche pour une famille de 5 !!! je vous dis pas ... on s'est fait un horaire pour les WC... m'enfin presque
mais avant d,aller se laver, obligation de faire un sondage "qui a besoin de WC?" sinon... c'est l'innondation sur le parquet

mais immanquablement, lorsqu'il y a quelqu'un dans la douche ou sur le cabinet... même si la question à été posé au préalable, il y a toujours quelqu'un qui se découvre une envie pressante.
ou ma fille qui a soudain une question pressante !

puisque les grands barre la toilette, pourquoi pas moi maintenant ?? hein...

Yannou said...

Vous ne devinerez pas où j'ai eu le plaisir de lire ce billet? Endroit fort approprié. Presque de l'art in situ... ;)

AnneC said...

Au secours ! à quel âge ça commence à être aussi envahissants ces petits êtres là ? J'ai peu pour mon futur.

Vraiment à mourir de rire ce texte, merci !

catherine said...

que dire de plus que wow! Tu me fais ben trop rire :D
Merci!

Banlieusardises said...

Qui a déjà essayé de faire un numéro 2 en allaitant? Quiiiiii?

(j'peux pas croire que j'écris ça publiquement...)

Caroline said...

Martine. Je ne peux pas croire que tu écris ça publiquement. ;-)

caro said...

J'ai 4 filles et 1 salle de bain depuis que j'Ai des enfants que j'ai pas pris de bain !!!Une douche c'A fait la job ,je vais attendre qu'elles soient partis en n'Appartement(en autant qu'elles partent pas à 30 ans comme leur père)En plus jJ'Ai une maladie inflammatoire de L'intestin.J'en pense du temps au toilette.Pourquoi les enfants se chicanent tout le temps quand je suis sur la bol restera toujours un mystère a mes yeux !!!