Friday, April 27, 2007

Entre-deux

Il y a quelques jours, Fille Aînée est revenue de l'école la joie dans le regard.

-- Maman! Aujourd'hui, j'ai appris une nouvelle chanson. Tu veux la connaître?

-- Bien sûr, mon amour.

-- Je t'avertis, il y a deux mauvais mots dedans. Elle est drôle, tu vas voir: "Le ciel est bleu, la mer est calme, ferme ta gueule pis rame! J'peux pas ramer chuis constipé, va te faire engueuler!"

-- Rhhhhumpffffrrrhum. Dis donc. Des gros mauvais mots, ça. (Tousse, tousse.)

-- T'as entendu, hein? Y'a "gueule", puis "engueuler". Allez, je vais te l'apprendre. Le ciel est bleu...

Fille Aînée me regarda d'un air encourageant. Je poursuivis donc, d'un air faussement hésitant:

-- La mer est calme...

-- Ferme taaaaa...

-- Gueule!

-- Piiiiiis...

-- Rame!

-- J'peux pas raaaa...

-- Mer...

-- Chuis...

-- Con...?

-- Stiiii...

-- Pé!

-- Vas te faire ennnn...

-- En...?

-- Ennnn...

-- Engueuler!

-- Bravo maman! T'es vraiment bonne pour le par-coeur!

(Note au lecteur: Puisque la suite comporte des gros mots et dans le but d'épargner votre sensibilité, le reste du billet a été écrit dans un langage codé extrêmement difficile à déchiffrer. Ainsi, j'ai remplacé chaque lettre par la lettre qui se trouve 26 places plus loin dans l'alphabet. Bonne chance.)

Fille Aînée riait de bon coeur de voir sa maman si bonne élève, et moi, j'étais encore plus réjouie d'avoir réussi à éviter la question qui tue -- c'est-à-dire quelque chose comme "Maman, est-ce que ça existe le mot 'enculer'?" Ah, ah! Y'a pas à dire, la vie est bonne pour...

Fille Aînée -- Maman, est-ce que ça existe le mot "enculer"?

... Est bonne pour la déchiqueteuse.

Moi -- "Enculer"? Hum. Oui, ça existe. Mais c'est un très, très mauvais mot.

Fille Aînée -- Ah oui? Ça existe? Audrey, elle disait qu'il fallait dire "enculer" dans la chanson, pas "engueuler". Mais moi, moi j'avais dit à Audrey que ça n'existait pas, ce mot-là.

Moi -- Ça existe.

Fille Aînée -- Et qu'est-ce que ça veut dire?

Chienne, chienne de vie. Méchant, méchant Père indigne qui n'est pas encore revenu du boulot.

Moi -- Ça veut dire, heu, qu'une personne x met un objet p dans les fesses d'une autre personne y.

Fille Aînée -- Maman! Tu as dit "dans les fesses". C'est "sur les fesses" qu'il faut dire!

Moi -- Non non. J'ai dit "dans les fesses" parce que c'est dans les fesses.

Fille Aînée -- Dans les fesses?

Moi -- Moui.

Fille Aînée digéra d'information et déclara ensuite d'un air résolu: "Alors, c'est moi qui ai raison. C'est sûrement 'engueuler' qu'il faut dire à la fin de la chanson."

Oh, que oui, chérie. À tout le moins pendant les quelques prochaines années...

37 comments:

Pierre-Yves said...

:-D
(Heureusement qu'il y a une version off !)

Éric said...

Quel bonheur de te relire! Je savais que je ne devais pas t'éliminer de ma blogoliste!

Bonne continuation de ta thèse! :-D

Chroniques Blondes said...

Dans les fesses, dans les fesses!

Latté à la vanille alias mervy_20 said...

Tellement heureuse de te relire a nouveau :-)

Latté à la vanille said...

Ah pis.. jte garde dans ma liste..

Au plaisir :-)

°zabel° said...

Ah que j'ai bien fait de te garder dans ma tite liste !!! hehe :p

savoureux... vraiment... ça me fait penser aux versions "déformées" des chansons populaires que nous chantions gaiement dans les colonies de vacances de mon enfance... genre... "Les portes du pénitentier"....qui devenait "Les portes du pénis enflé"... :p

Contente de te relire ;)

ophise said...

Ah ah il faut que je retrouve le commentaire où je prenais les paris sur votre putatif silence éternel !!! Un grand plaisir ce off, toujours...

la greluche said...

Quel courage !

Reste à savoir si le moment venu, Fille Indigne acceptera de se faire en... en... hum, bon, voilà quoi, par un suppositoire...?

(si le suppositoire existe et est utilisé dans vos contrées sauvages, je demande à connaître le p'tit nom que vous lui donnez, je suis sûre qu'il est ravissant :)

liz said...

J'étais sur qu'elle allais dire "enc###" au début....

à l'innocence de l'âge!

Si je suis capable moi je me libere pour aller au salon du livre!!!

V-ro said...

Ouf, une dose, je commençais à être en manque.
Je vais filer le filon à la scrogn qui dépérit dans son coin :lol:

Fredpou said...

Mmm je suis indigné

tofsi said...

Vraiment heureuse de pouvoir relire tes anecdotes même si elles contiennent des mauvais mots..

Zab said...

Ici on en est seulement au :

Au clair de la lunnnnne,
J'ai pétéééééé dans l'eauuu.
Ça faisait des buuuuullles,
C'était rigooolooooo !

...dû à l'âge des réceptacles de connaissance !

Sauf que c'est maman qui introduit...

Anonymous said...

@ la greluche: Oui, il existe, et on lui donne le nom de... suppositoire.

Anonymous said...

Merci Mère Indigne pour ce post!

J'ai terminé de lire votre livre ce matin et j'étais, avouons-le, déja en manque de votre plume.

Je tiens aussi à vous féliciter pour votre livre. Je me suis lancée dessus dès que je l'ai vu chez Archambault (samedi dernier). Depuis, je l'ai dévoré en en lisant des passages à ma mère (qui a rit à en pleurer) et à mes collègues (qui ont adoré).

Je suis prête à envoyer plusieurs chèques!

Makka

Fanny said...

mère Indigne, quel plaisir de vous lire :)
J'ai demandé votre livre pour mon anniversaire (lundi) mais j'ai peur que personne n'ait eu le bon goût d'y penser.
Qu'à cela ne tienne, je me l'achèterai moi-même, ça me fera une récompense pour quand j'aurai ma licence ^^
A bientôt !
Fanny

Marc-André said...

Aaaaah Mère Indigne, je savais bien que ton silence ne serait pas éternel... et décidément tu ne perds pas de ta verve!
Laisse-moi aussi te féliciter pour ton livre, je l'ai acheté à ma maman comme cadeau de fête des Mères en avance, pour lire en avion en allant à Vegas, elle a adoré!

Au plaisir de te relire!!

Jeune Homme said...

Blogger, c'est comme une drogue. Notre Mère Indigne a fait une rechute, et nous en sommes tous très heureux ! :P

Et puis, tant qu'a faire une rechute, fallait bien en faire une un peu vulgaire.. comme j'les aime !: D

Mylène said...

Que c'est bon de te relire !! :)

Ficelle said...

Moi et ma fille on va quelques fois par semaine voir si tu ne donnerais pas signe de vie !
Et hier soir, un grand WOUAK d'Audrey....-Maman, mère indigne est sorti de sa cachette! Je vois son ombre, Hourra!

Un plaisir de te lire, et dis toi que si tu t'ai ennuyée de nous, c'est pas disable a quelle point tu nous manques !!!

Au plaisir d'une prochain rendez-vous !

marjan said...

toujours aussi drôle même en version off :)
Félicitation pour la réimpression de ton bouquin. J'ai bien fait de me le procurer au plus vite!

MadameMadame said...

Merci pour ce savoureux billet! J'espérais bien vous relire, mais c'est un hasard qui m'a amener sur votre off ce soir (un mauvais clic fort heureux)

Je vous ai manqué au salon du livre de Qc, j'en ai été d'autant plus déçue qu'ils ont manqué de livres :( Ça fait deux librairies où je vais et qu'ils ne l'ont pas, je vais me résoudre à passer chez Renaud-Bray. (anciennement MmeProf)

AndrosMeister said...

Mère Indigne,

Quelle joie de vous relire ! Vous m'avez beaucoup manqué.
J'espère que vous reviendrez souvent nous raconter vos anecdotes de plus en plus « savoureuses ».

Gros Chien Jaune.

TT02 said...

Ya des moments quand on est parent, on voudrait se cacher dans un trou de souris. Et encore ce serait trop grand. Mais on affronte la situation avec courage.
Et toi, t'as du courage.

SAM3 said...

Youpie! Un billet de mère indigne! Et toujours aussi bon! Parce que le livre....il est en train de traverser l'Atlantic à la nage (confirmation de l'éditeur par mail, il est parti par voie terrestre????), autant dire qu'il est pas encore arrivé...Je patiente, tu patientes, il pa...
Et bravo pour le tirage épuisé!

leilanne said...

Aaaaahhhh! Ça donne envie de partir une soupe aux légumes ça, non?

Anonymous said...

J'adore tes mauvais mots. Et félicitations pour le succès du livre. Et je te souhaite que la thèse de doctorat avance. Ça nous rapproche -j'espère- de la reprise de ton blogue.
barb

Fille aînée et soeur d'Elle said...

Vive la version OFF! Je vais me payer le luxe des luxes en m'achetant ton livre pour ma fête des mamans...Pour ma part, je suis maintenenant à l'étape suivante avec l'Ado: Est-ce que tu l'a fait?...Ahh veux pas le savoir finalement!

bonne chance pour ta thèse;D

Aileen said...

Je fais bien de me promener moi... Notre Clochette a dit "enculé" l'autre fois d'un ton décidé, on s'est regardé avec papa, interloqués, estomaqués, sciés et puis on a réalisé : elle n'a que 1 an et 9 mois alors ça ne pouvait décemment pas être ça mais plutôt notre mauvais esprit...
Note pour plus tard : attention aux vilains mots qui nous échappe quotidiennement... et détour régulier par la version off !

gengen said...

lollll j' ai même pas été capable de leur donner une bonne définition du mot '' enc...'' à mes enfants! je leur ai dit que c' était tellement vilain que ça ne voulait pas sortir de ma bouche.

Ils en apprennent des belles hein...

REGOR said...

Mère Indigne quel contenance ... j'étais certain à la lecture que le mots vous aurait échappé !!!!!
Merci de nous redonner un peu de vous :):)

Cuauht said...

Oh joie, oh alégresse!!! La cigale à brisé ses chaines le temps d'un merveilleux chant!

Ginger said...

Un nouveau billet, ça me manauait tant !!!

Claudine said...

Chez nous, les chansons populaires ressemblent à ceci : "mon merde a perdu son bec, mon merde a perdu son bec..." dixit ma charmante fille...ahahaha!

Vive les gras et gros mots!!!!

Très heureuse de découvrir un nouvel endroit pour lire à nouveau vos écrits chère Indigne!

Vous nous manquiez!!!

Mariée Obligée said...

Il y a des situations où l'on voudrait bien se terrer dans un trou!!!

Anne-Lise Nadeau said...

Roh lala!

Vous avez de ces discussions! Heureusement que nous n'en sommes encore qu'aux gaga gougou ici!

Comme les autres, je suis heureuse de savoir qu'il existe un "off mère indigne". Bonne idée!

J'aime beaucoup ton livre! Je le lis, petite histoire par petite histoire, en allaitant! Hé! Hé! Félicitations pour la réimpression! (Décidément, j'ai loupé mon coup! C'est moi qui voulais t'éditer!)

Choupette said...

Moi qui pensait que tu avais disparue depuis le moi de mai.... QUELLE JOIE!!!!
J'ADORE TE LIRE! un vrai bonbon! chacun de tes malheurs quotidiens me donnent un peu plus envie de sourire...
merci :)

et pour le enculer je saurai comment définir ce mot le jour où j'aurai des ptit bouts de chou...